Le CRTE signé entre l’État, Marana-Golo et la CAB
Oct 6, 2021

François Ravier, Préfet de la Haute-Corse, Jean Dominici, Président de la communauté de communes de Marana-Golo et Louis Pozzo di Borgo, Président de la communauté d’agglomération de Bastia ont signé le 5 octobre, un Contrat de relance et de transition écologique (CRTE) qui vise à concilier les enjeux environnementaux et ceux de la relance économique.

Le CRTE a vocation à traiter l’ensemble des problématiques du territoire notamment en matière de développement durable, de revitalisation urbaine, de mobilité, de développement économique, d’emploi, d’agriculture, d’aménagement numérique. Les projets portés dans le cadre de ces contrats doivent être économes en foncier et en ressources et améliorer l’état des milieux naturels, afin de s’inscrire dans les engagements du dispositif. Ce document cadre fixe à la fois les orientations mais aussi les leviers d’investissements à mettre en œuvre pour réaménager l’espace, développer les mobilités durables ou encore soutenir l’économie locale et circulaire. Bien plus qu’un contrat, il permet d’englober toutes les contractualisations existantes (Petites Villes de demain, Action cœur de ville, France Services, France Très Haut-Débit, France Mobilités…), pour en simplifier la pratique notamment à l’heure de la relance économique des territoires.

Le CRTE sert ainsi de moteur pour assurer une territorialisation du plan de relance 2020-2022, favoriser l’investissement public et accompagner les intercommunalités jusqu’en 2027. Ainsi, il a été décidé, dans un premier temps, le recrutement par l’Etat de deux chefs de projet en ingénierie, un par EPCI, pour animer le CRTE et préparer les objectifs de développement territorial : « Je suis très satisfait de la signature de cette convention du CRTE entre la CAB et la CC de Marana-Golo. Nous avons su créer un contrat solide et pertinent, c’est à nous de continuer maintenant à le faire vivre » a précisé François Ravier.

Le Président de la Communauté de Communes de Marana-Golo, Jean Dominici soulignait, de son côté, les grands défis de demain qui pourront être abordés par cette mutualisation des énergies entre les EPCI et les services de l’Etat : « Notre intercommunalité dispose de nombreux atouts qui en font un territoire attractif pour les entreprises mais aussi pour les familles qui s’y installent. Cette convention nous offre une vision plus large du territoire qui va nous permettre de travailler pour la préservation des ressources en eau par exemple ou sur la mobilité. Ensemble, nous serons plus performants pour proposer des solutions innovantes à nos administrés. Notre engagement dans la réussite de ce contrat de relance et de transition écologique est total. »

Voir tous les articles

Le CRTE signé entre l’État, Marana-Golo et la CAB
Oct 6, 2021

Voir tous les articles